Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

19/09/2014

Livre : "Divorcée malgré moi"

Mon livre : "Divorcée malgré moi" est toujours placé dans le top dix des ventes "essais" chez Carrefour (ailleurs je ne sais pas) mais les piles diminuent drastiquement. Donc, si vous n'avez pas encore votre exemplaire, n'hésitez pas car il parait que le diffuseur n'a plus de stock : tout est parti ! Belgique/France : pareil.

Une autre façon de lire la séparation d'un couple et la reconstruction. Sans les ors de l'Elysée mais un vécu tout aussi intéressant écrit avec beaucoup d'humour et sans haine.

DIVORCEE MALGRE MOI, paru aux éditions La Boîte à Pandore, ISBN 978-2-87557-086-4. 215 pages, 16,90 E

15/09/2014

Commentaires de lectrices de "Divorcée malgré moi"

 

Je viens de terminer votre livre "divorcée malgré moi ! " ...j ai beaucoup aimé comment vous relatez cette épreuve douloureuse ...je me suis reconnue dans plusieurs situations et votre témoignage m a remontée le moral ...en effet je ne suis pas la seule à vivre un tel séisme ...en tous les cas bravo pour votre authenticité et votre énergie communicative ... Bien à vous Hélène (Paris)

 "J'ai lu votre livre en une soirée. J'ai adoré. je l'ai trouvé très divertissant et plein d'humour. Pas assez méchant. On sent la retenue. C'est un livre que je relirai." (Wavre)
 
Voilà, livre terminé. J'ai adoré! Le ton, l'humour, surtout. Je m'y ...suis parfois retrouvée même si j.ai la chance que tout se soit passé au mieux avec mon ex-mari. On a raté notre mariage, mais on a réussi notre divorce :-) Bravo pour cet ouvrage, et à très vite avec un autre! (Charleroi)

 "Le titre interpelle, le résumé aussi et franchement, toutes les femmes larguées au moins une fois dans leur vie peuvent se retrouver dans ce récit. Et c'est écrit avec tellement d'humour qu'on ressort requinqué de cette lecture vivifiante. (Lille)
 

11/09/2014

Extrait de "Divorcée malgré moi"

divorce, séparation, bon moment, témoignage, femme trompée,

Un premier petit extrait de la page 21 de mon livre qui fait 216 pages; de quoi titiller votre intérêt :

QUELQUES MOIS PLUS TÔT…
Cinq ans après le début de ce mariage dans lequel je m’étais engagée avec l’âme d’une midinette et la fougue d’une femme amoureuse (un optimiste à tout crin, oui !), je faisais face à une  énième séparation, non désirée cette fois (ou alors inconsciemment).
Amère, je me ...voyais (re)mise sur le marché de l’occasion comme un produit pas encore périmé mais à consommer le plus vite possible ; une vache au pis tari qu’un fermier envoyait à l’abattoir munie de son tampon bleu. Comme un vieux tacot, mais les guimbardes déclassées connaissent une dernière vie en
Afrique ou dans les pays de l’Est. (Certains futurs ex se débarrasseraient volontiers de leur boulet d’épouse de cette manière mais ce n’est pas permis par la loi.)
Avant ce saut dans l’aventure du ménage recomposé, après dix ans de célibat volontaire (de méfiance exacerbée) et malgré les statistiques, je m’étais laissé embobiner par un beau parleur
impatient et j’avais parié sur l’Amour pour toujours. Hélas, j’avais misé sur le mauvais numéro qui n’en était pas à son galop d’essai. Moi qui déteste les jeux de hasard, les paris, les casinos, les courses, la flambe, les loteries, j’avais craqué à la roulette du bonheur, le tiercé magique.
 
Suite dans le livre (en librairies, grandes surfaces et sites de ventes) et un autre extrait prochainement.

04/09/2014

Infidélité/divorce/livres

 

En ce jour où les médias font le plein d'articles sur un livre qui traite de l'infidélité et de la séparation d'un couple célèbre, je tiens à préciser qu'on ne peut comparer "Divorcée malgré moi" avec cet opus écrit par une journaliste qui a oublié le sens du mot "objectivité".

Mon livre, lui, n'est pas une vengeance ni un règlement de compte ni la chute d'une orgueilleuse qui ne veut pas rester dans l'ombre et qui utilise des moyens un peu glauques pour exister aux dépends d'une célébrité en activité qu'elle nomme, et se faire de l'argent au passage, sans même attendre un laps de temps correct pour que son récit prenne une vraie dimension "société".

La rancune à chaud est mauvaises conseillère. Il n'est jamais bon d'écrire en période de rage et refaire une version moderne du film "les diaboliques" de Clouzot.
Mon livre "Divorcée malgré elle" (paru aux Editions La Boite à Pandore) est plutôt un témoignage sur la difficulté de rester ensemble à une époque où le couple re (re) marié doit composer avec les ex, les beaux-enfants, le danger des réseaux sociaux, les collègues avides et autres agressions extérieures.
Et puis, comment faire face avec classe, relever la tête, s'en sortir, préserver ses enfants et reconstruire un futur différent en gardant intact son sens de l'humour en ne salissant personne au passage ? Tout cela se trouve dans "divorcée malgré moi", livre qui, jusqu'ici, ravit ses lecteurs.

Et voilà pourquoi je pense que certains livres sont meilleurs à lire que d'autres malsains car leur auteur n'a pas pris la distance nécessaire pour écrire une histoire d'amour ratée et non "règlement de compte à OK Elysée".

 

https://www.facebook.com/pages/Divorc%C3%A9e-malgr%C3%A9-...

DMM Carrefour 306.JPG